Playlist de cet automne 2017 :

Voici ma playlist de cet automne 2017. Entre les découvertes Masego, Mista Savona ou Jorja Smith, j’ai inclus quelques vieilles pépites comme « Zombie Jamboree » des « Talbot Brothers ».

Comme pour chaque playlist, focus sur trois titres et donc trois artistes.

Nemir – « Des heures »

Après quelques petits projets au début des années 2010 qui avaient contribué à l’identifier dans l’underground français, Nemir sort un très bon album intitulé « Ailleurs » en 2012.

Avec les tubes « Ailleurs » et « Wake Up » présents sur cet album, Nemir a bénéficié d’un gros coup de projecteurs et faisait désormais partie des artistes les plus prometteurs en rap français.

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié l’éclectisme de ses productions et son flow très technique et groovy. Beaucoup de variations dans les instrumentales et dans ses placements en ont fait un de mes artistes hip-hop favoris. Depuis 2012, il est apparu en featuring avec beaucoup d’artistes comme Kacem Wapalek, Nekfeu, Youssoupha. Featuring dans lesquels on avait pu remarquer que le chant occupait une place de plus en plus importante dans ses apparitions.

Avec ce nouveau titre « Des heures », cette tendance se confirme, et Nemir marque les esprits avec un  titre très solaire, une instrumentale bossa-nova et une voix bien posée avec de belles variations. Selon ses publications sur les réseaux sociaux, l’album ne saurait tarder, et vivement qu’il tourne dans mon casque!

Arm – « Ta main »

Le rappeur du groupe rennais Psykick Lyrikah sort un nouveau projet,  solo cette fois-ci nommé « Le dernier empereur ». Une nouvelle fois, la plume est belle et l’ambiance planante.

J’ai découvert cet artiste avec le premier album intitulé « Des lumières sous la pluie » en 2004, et j’ai continué à suivre de plus ou moins loin ses sorties et projets, neufs disques au total.

De mon point de vue, du plus ou moins percutant selon les projets, mais toujours une constante, la qualité des textes. ARM s’est aventuré dans des projets aux influences et partenaires venant du rock, de l’életro, entre autres. Si j’ai un de ses disques à vous conseiller c’est « Les courants forts » en partenariat avec Iris.

Sur le projet « le dernier empereur », j’ai retrouvé l’émotion et l’ambiance des premiers projets, et ça fait un bien fou d’entendre du rap de cette qualité.

J’ai vu cet artiste à plusieurs reprises en live, et ça reste cohérent par rapport à l’univers en place, planant, parfois puissant, toujours bien en place.

Masego – « Navajo »

Je finis par ma grosse découverte des derniers mois. Masego, dont j’ai défoncé la discographie depuis cet été, a apporté un vent de fraîcheur aux enceintes de ma voiture. ;-).

Musicien aux multiples facettes (beatmaker, saxophoniste, rappeur, etc), sa discographie est loin d’être aussi limitée au titre très hip-hop/soul « Navajo ».

Après m’être bien imprégné de l’ambiance générale de ses projets, le terme « Traphouse Jazz » qu’il a lui même inventé est la bonne « étiquette ».

Des beats généralement lents, des mélodies jazzy, et une voix aux envolées très maîtrisées. Masego respire la musique et ça fera du bien à vos oreilles.

On n’a pas fini d’entendre parler de lui. A suivre sur Soundcloud en cliquant ici. 

En concert au Badaboum à Paris le 2 novembre.